Avec des estimations qui prévoient que les dépenses en marketing des influenceurs pourraient doubler en 2020 – en route vers un marché projeté de 15 milliards de dollars d’ici 2022 – il y a fort à parier que les influenceurs vont se hisser plus haut dans la liste des priorités de nombreux spécialistes du marketing des marques.

Il est important de noter que cette croissance proviendra des marques qui investissent dans le marketing d’influence pour la première fois, en plus des marques existantes qui ont connu de forts rendements et qui augmentent leurs investissements en conséquence.

Le côté payant deviendra la norme

Une évolution naturelle du marketing d’influence a été l’intégration de budgets médias payants pour assurer une amplification ciblée des posts d’influenceurs. Il fournit les mesures médiatiques que les marques ont l’habitude de voir, et c’est une mine d’or évidente pour les plateformes, qui ne voyaient auparavant aucun revenu provenant des ententes conclues entre les influenceurs et les marques.

Attendez-vous à ce que l’amplification payante soit encore plus facile et, par conséquent, elle deviendra la norme pour les campagnes d’influenceurs, grâce aux avantages clés qu’elle apporte : des niveaux de contrôle accrus pour le ciblage de l’audience, une portée et une échelle bien nécessaires, ainsi qu’un reporting et une transparence solides qui seront disponibles autour de la livraison de la campagne.

La mesure standard ira au-delà de la mesure superficielle

L’industrie du marketing d’influence s’est, pendant trop longtemps, appuyée sur des mesures sociales comme le nombre d’abonnés, les goûts et les taux d’engagement comme point de repère du succès. Ces mesures de vanité sont au mieux un proxy et ne fournissent aucune indication réelle quant au talent qui convient à une marque, ou si une collaboration a vraiment réussi à atteindre de véritables objectifs commerciaux.

Aujourd’hui, les spécialistes du marketing ont besoin de mesures vérifiables pour leurs campagnes, notamment les données démographiques du public, la portée unique, les impressions réelles et les vidéos diffusées. En 2020, il faudra rechercher davantage de marques et leurs partenaires pour mesurer l’efficacité via des études de montée en puissance des marques utilisant des campagnes d’influence, des rapports de conversion et de montée en puissance des ventes et des analyses créatives afin de comparer plus directement le travail des influenceurs avec d’autres parties du marketing mix.

Des briefs de campagne forts deviendront les pierres angulaires du succès

La plupart du marketing d’influence a tendance à échouer lorsqu’il s’agit de savoir quels messages sont publiés. Souvent, les marques sont réticentes à laisser une trop grande liberté créative aux influenceurs, ce qui se traduit par un contenu qui n’a guère de sens ni pour l’influenceur ni pour son public. A l’opposé, une marque peut abandonner tout contrôle à l’influenceur, qui produit alors un contenu qui peut être populaire auprès de son public mais qui ne délivre pas les messages et l’impact appropriés pour la marque.

Un équilibre est nécessaire, et les marques voient des capacités de production créative passionnantes venant de la communauté des influenceurs, telles que la capacité de localiser un concept à travers le monde ou d’exploiter l’état d’esprit d’un large éventail de communautés et de cultures – tout en restant informé.

Lorsque les marques commencent leurs campagnes d’influenceurs avec un briefing solide, attendez-vous à voir des marques et des influenceurs mieux assortis, un travail plus authentique et passionnant et plus d’exemples de créations produites par les influenceurs qui alimentent d’autres campagnes de marketing, des médias numériques à l’imprimé et à l’affichage.

Catégories : Blog