Disney a fait beaucoup de promesses pour son service de streaming, dont beaucoup, en ce qui concerne son contenu, ont été tenues. Mais le service lui-même, Disney+, est jusqu’à présent désordonné, peu fiable et truffé de bugs.

Le service de streaming très attendu et très attendu est arrivé cette semaine en fanfare, non seulement en raison de ses offres de contenus, mais aussi, notamment, parce qu’un nombre important d’utilisateurs bénéficient initialement de ce service gratuitement. Dès l’arrivée de Disney+, cependant, les rapports de pannes de service et les messages d’erreur ont tellement harcelé le produit que Disney s’est excusé et a déclaré que la demande avait dépassé ses attentes élevées. Mais ce n’était pas son seul problème. Les utilisateurs ne pouvaient pas se connecter à leur compte. Son outil de recherche a donné des résultats douteux. Le service à la clientèle était injoignable.

Dépassant les attentes prises en considération, Disney savait que la demande serait astronomique, notamment parce qu’elle a travaillé pour l’assurer. Ceux qui n’obtiennent pas le service gratuitement ont eu l’occasion de l’obtenir pour moins que son coût d’abonnement mensuel déjà bas de 7 $. Et même si son contenu est solide, le fait d’avoir certains des meilleurs films et séries dans le domaine du divertissement ne vaut essentiellement rien si les gens ne peuvent pas vraiment les regarder.

Pour une entreprise qui avait tous les outils, le temps et l’argent nécessaire pour lancer un concurrent sérieux de Netflix, Disney a servi un produit à moitié cuit et rempli de bizarreries avec des fonctionnalités louches.

Les bugs ont commencé à peu près immédiatement. Le matin du lancement, Disney+ a planté à plusieurs reprises pour de nombreux utilisateurs essayant d’accéder au service. Il a planté sur le web. Il a planté sur les téléphones. Il a planté sur Xbox, Roku, PS4, et apparemment sur tous les autres appareils. Il s’est planté partout, et c’est assez embarrassant.

Catégories : Blog