La société a toujours pour objectif d’intégrer les publicités à la fonctionnalité Statuts de WhatsApp.

Facebook fait marche arrière par rapport à ses plans antérieurs de vente de publicités à placer dans son service de messagerie WhatsApp extrêmement populaire. Selon le Wall Street Journal, l’équipe qui travaillait sur l’intégration des publicités dans WhatsApp a été dissoute ces derniers mois, et son travail a ensuite été supprimé du code de WhatsApp.

Le journal note que Facebook vise toujours à intégrer des publicités dans la fonction Statut de WhatsApp, mais pour l’instant, l’application restera sans publicité. Le désir de la société de monétiser WhatsApp, qu’elle a acquise pour 22 milliards de dollars en 2014, fait partie de ce qui a poussé le co-fondateur de WhatsApp, Jan Koum, à quitter Facebook en 2018. Son collègue co-fondateur Brian Acton est parti quelques mois plus tôt (à cause d’affrontements similaires liés à la vie privée et à la publicité ciblée) et a critiqué avec véhémence le pouvoir incontrôlé de Facebook depuis son départ.

Le recul de la publicité a conduit Facebook à se concentrer plutôt sur les fonctionnalités de WhatsApp qui permettront aux entreprises de communiquer avec leurs clients et d’organiser les contacts. Koum et Acton auraient craint qu’une fonction de messagerie commerciale ne force WhatsApp à affaiblir son cryptage de bout en bout.

Mais tout cela était avant que le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, n’annonce l’année dernière son intention de s’éloigner progressivement des publications publiques en faveur d’un système de messagerie unifié et crypté sur Facebook, WhatsApp et Instagram. Comme l’entreprise le découvre maintenant, amener les publicités à un service crypté s’accompagne de défis.

Catégories : Blog