Facebook aura son propre onglet news au plus tard cette semaine, aux US. La relation délicate de la plateforme avec les nouvelles se cristallise maintenant en un partenariat, dans lequel Facebook paiera les grands éditeurs pour poster sur cet onglet.

Le PDG Mark Zuckerberg a évoqué cette nouvelle annonce au cours de sa présentation au Congrès cette semaine : « Plus tard cette semaine, nous avons une annonce importante à faire concernant le lancement d’une grande initiative sur les nouvelles et le journalisme dans le cadre de laquelle nous travaillons en partenariat avec beaucoup de gens pour créer un nouveau produit qui appuie le journalisme de qualité ».

Un rapport du Washington Post confirme qu’une petite équipe se chargera de la conservation des principaux sujets de l’onglet, tandis que tout le reste sera sélectionné par l’algorithme, en faisant correspondre les articles aux intérêts des utilisateurs sur divers sujets. La première vague de sources de nouvelles participantes comprend WaPo lui-même, le Wall Street Journal, Business Insider, BuzzFeed News et les sources de nouvelles locales.

L’histoire de l’entreprise en matière de nouvelles est un peu mouvementée – les nouvelles ont constitué une part importante du fil d’actualité (comme son nom l’indique) jusqu’en janvier 2018, date à laquelle elle a modifié l’algorithme pour prioriser les amis et la famille. Il y a aussi l’histoire de la diffusion de fake news. Selon une étude Pew, plus de 60 % des Américains pensent que les médias sociaux ont « trop de contrôle » sur les informations que les gens voient.

Apparemment, il est conscient qu’il n’a pas eu le plus grand bilan – Campbell Brown, vice-président de Facebook des partenariats actualités mondiales, a déclaré sur Twitter en août : « Travailler avec l’industrie de l’information pour que l’onglet actualités de Facebook soit correct est notre but et notre objectif cette année… Je crois que nous pouvons offrir aux gens sur Facebook une meilleure expérience de l’actualité ».

Catégories : Blog