L’activité publicitaire de Microsoft a connu des difficultés au cours du dernier trimestre, les annonceurs ayant réduit leurs budgets pendant la pandémie de coronavirus et la hausse correspondante du chômage aux États-Unis.

Ce résultat pourrait être une mauvaise nouvelle pour son concurrent Google, dont la société mère Alphabet annonce ses résultats du deuxième trimestre la semaine prochaine.

Une situation alarmante

Mercredi, Microsoft a déclaré que les revenus des recherches moins les coûts d’acquisition du trafic ont chuté de 18 % par rapport au trimestre précédent, les clients dépensant moins pour les publicités.

Il y a un trimestre, cette partie de l’activité de Microsoft avait augmenté de 1 % par rapport à l’année précédente, alors que les revenus des annonces de recherche de Google ont diminué de 9,4 %. Le moteur de recherche de Google est plus largement utilisé que celui de Microsoft, Bing ; Google avait environ 84% de part de marché en juin, tandis que Bing en avait 6%, selon NetMarketShare.

Dans l’ensemble, Microsoft a connu une croissance plus lente car le coronavirus a touché de nombreux secteurs de son activité au cours du dernier trimestre, mais certaines parties de son activité comme les jeux, l’infrastructure en nuage et les logiciels de productivité ont contribué à lisser les résultats car les gens sont restés chez eux dans le monde entier pour réduire la propagation du coronavirus. Alphabet est moins diversifié que Microsoft, avec 84% de ses revenus provenant de la publicité de Google au premier trimestre.

Des conséquences sur la valorisation des deux sociétés

Les analystes interrogés par Refinitiv s’attendent actuellement à ce qu’Alphabet génère 37,35 milliards de dollars de revenus au deuxième trimestre, ce qui suggère une baisse de 4 % d’une année sur l’autre. Un porte-parole de Google n’a pas répondu immédiatement à une demande de commentaires.

Amy Hood, directrice financière de Microsoft, a déclaré mercredi que la société s’attend à ce que les revenus des recherches pour le trimestre en cours, hors coûts d’acquisition du trafic, soient « dans la fourchette basse de 20% ». (L’exercice financier de Microsoft s’est terminé le 30 juin).

Au milieu d’une large vente d’actions technologiques jeudi, les actions de classe A d’Alphabet ont baissé de 3,5% et les actions de Microsoft ont baissé de 4,4%.

Catégories : Blog