Les marques vont dépenser 99,9 % des dépenses publicitaires numériques pour les bannières numériques sans interaction du prospect, selon les conclusions d’un rapport indépendant publié par les experts en intelligence de la messagerie commerciale, Mobilesquared.

Un ROI très faible des bannières numériques

Ce rapport souligne le très faible retour sur investissement obtenu par les bannières publicitaires numériques aujourd’hui : pour chaque million de dollars investis, seulement 0,1 %, soit 1 000 dollars, est profitable aux marques, ce qui se traduit par un gaspillage de 999 000 dollars pour les marques. Si elles ne sont pas contrôlées, les marques qui ne parviennent pas à réorienter leur budget vers des plateformes numériques plus efficaces, telles que la plateforme de messagerie RCS (Rich Communication Services) appartenant aux opérateurs de téléphonie mobile, risquent de gaspiller la somme colossale de 917,2 milliards de dollars en bannières publicitaires numériques d’ici 2028.

Rich Communications Services

RCS est le nouveau standard de messagerie détenu par les opérateurs mobiles mondiaux dans le monde entier. Considéré comme le successeur du SMS, RCS combine le meilleur de deux mondes : la portée, l’universalité et le ciblage de la messagerie, avec la richesse et l’interactivité offertes par les applications de messagerie existantes telles que WhatsApp. Le tout, directement disponible à partir de l’application de messagerie native des utilisateurs de téléphones portables, offrant un environnement de confiance qui transforme la messagerie en une expérience interactive, actionnable, riche en fonctionnalités et sûre.

De plus, RCS est spécialement conçu pour l’engagement B2C, ce qui en fait un canal de communication idéal pour les marques qui souhaitent stimuler les achats, les ventes croisées et les ventes incitatives, répondre aux questions des clients et maintenir un dialogue avec leur public.

« L’époque où l’on allouait des milliards de dollars aux bannières publicitaires numériques est sûrement révolue« , a déclaré Kerstin Trikalitis, PDG et cofondatrice de Out There Media. « Engager autant d’argent dans un canal numérique aussi inefficace, en vue de changer le comportement des consommateurs, pourrait servir à nuire à la réputation de la marque, et non à l’améliorer. Les marques ont besoin d’une alternative convaincante pour orienter leurs investissements futurs – RCS est cette alternative, et les marques commencent à réagir« .

Catégories : Blog